La grue et l'attrape-rêves

Mobile-attrape-reves-grue.jpg

Il était une fois une grue de papier qui avait le sommeil agité par des mauvais rêves (si si ça existe). Cette grue, qui ne rêvait que de passer ses nuits à dormir tranquillement, se trouvait toujours réveillée par l'abominable monstre du placard.

Ne pouvant plus supporter son malheur, je lui ai fabriqué un capteur de rêves, aussi appelé attrape-rêves.

Toile-attrape-reve.jpg

L'attrape-rêve est un objet culturel qui nous vient des Amérindiens.
Composé d'un cercle soutenant un réseau de fils entrelacés, il est censé agir comme un filtre protecteur en empêchant les mauvais rêves.

Si l'entrelacs des fils vous fait penser à une toile d'araignée ce n'est pas sans raison :
Une légende Huronne raconte qu'un homme parti chasser pour nourrir sa famille s'était trouvé face à un esprit malveillant. Il parvint à s'enfuir et à rentrer chez lui mais, encore effrayé de sa mésaventure, il ne put trouver le sommeil durant plusieurs lunes et soleils, hanté qu'il était par la vision de l'esprit aux yeux de sang. Un nuit, après un énième cauchemar, il décida d'aller marcher un peu dans la forêt. Il était tellement épuisé qu'il s'endormit tout à coup à même le sol. Le lendemain il se réveilla sans avoir fait de mauvais rêves. Il remarqua alors une toile d'araignée au-dessus de lui. Les nuits suivantes il retourna dormir sous la protection de la toile arachnéenne et les cauchemars ne revinrent pas.

Et voilà, équipée de son capteur de rêves, la grue ne fit plus jamais de vilains rêves. Elle vécut heureuse très très longtemps.