Lingettes nettoyantes et nettoyables

lingettes-nettoyantes-lavables.jpg

Quand j'ai vu débarquer la mode des lingettes nettoyantes jetables j'ai levé un sourcil - sur le principe c'est pratique - puis le second sourcil - c'est plein de produits que je n'aime pas utiliser et ça fait du déchet supplémentaire.

Il faut savoir que j'ai pris l'habitude, depuis pas mal d'années, de nettoyer avec du vinaigre blanc plutôt qu'avec les produits ménagers classiques.
Bien sûr, cela ne m'empêche pas d'utiliser d'autres nettoyants lorsque c'est nécessaire mais le vinaigre est efficace pour presque toutes les salissures du quotidien, il est beaucoup moins polluant et coûte trois fois rien.
Pour ce qui est de l'odeur du vinaigre qui fait froncer le nez à beaucoup, perso je la préfère largement à celle des parfums de synthèse qui accompagnent les produits d'entretien du commerce.

Donc j'ai poursuivi mon chemin ménager, armée de mes lavettes et de mon pistolet «pschitt-pchit» chargé avec un mélange d'un tiers d'eau et deux tiers de vinaigre - proportions dosées au pifomètre - en enviant quand même un peu le côté pratique aperçu chez les utilisateurs de lingettes jetables.

Et puis l'autre jour, en divaguant de liens en liens sur le web pour chercher un truc informatique, j'ai atterri sur un site qui, dans sa barre latérale indiquait un autre article expliquant comment faire ses lingettes nettoyantes et lavables avec ... roulement de tambour ... du vinaigre pardi !
Impossible de retrouver ce site en particulier - j'ai depuis vidé mon historique navigateur - mais en gros il s'agissait de mettre des carrés de vieux draps dans un bocal avec de l'eau, du vinaigre, un peu de savon et des huiles essentielles. J'ai trouvé des recettes similaires ici, , ou encore .

Ma Zette ! pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt ?

Ni une ni deux je suis allée chercher deux serviettes de toilette que j'avais remisées au fond du placard après que jolie-maman m'en ai donné des neuves qu'elle n'utilisait pas et bien plus douces que les miennes qui ont un certain temps d'usage au compteur.

 

Fabrication des lingettes lavables

La découpe :

J'ai d'abord ôté les parties qui n'étaient pas en tissus éponge, soit les côtés «brodés» et les ourlets.

serviette-lingette.jpg

Sur la première serviette, j'ai coupé des rectangles dans ce qui restait en pliant en deux, et encore en deux, et encore en deux, etc ... jusqu'à avoir une taille qui m'aille. J'ai arrondi les coins aussi.

Avec la seconde serviette, j'ai plié en trois dans le sens de la longueur, coupé, et, sur chaque bande obtenue, plié le coin pour savoir où couper pour former un carré, coupé, replié le coin suivant, etc ...

Cette façon de découper n'est pas très précise, certaines ont 1 cm en plus ou en moins mais pour ce que je vais en faire, osef. :o)

 

Le surfilage :

J'ai fait un bête point de feston à la mimine, un rectangle par-ci un carré par-là car ce n'est pas une activité qui me passionne et au bout de quelques jours j'avais un joli tas de lingettes.

lingettes-reutilisables.jpg

Les rectangulaires pour le ménage et les carrées pour le débarbouillage. Les lingettes destinées au débarbouillage retourneront simplement dans le placard de la salle d'eau, pour les autres il va leur falloir une boite où les laisser s'imbiber.

 

La mise en boite :

Par chance j'avais une boite hermétique pile-poil de la bonne largeur, il y a juste besoin de replier un peu les lingettes sur la longueur pour que ça rentre dedans. Donc je rempli la boite avec les lingettes et je verse un peu de mon mélange eau + vinaigre par dessus pour les imbiber. Pas évident de doser la quantité de liquide au début, il vaut mieux en mettre trop peu, secouer/retourner la boite, attendre un peu pour voir ce que ça donne et rajouter un peu de liquide si les lingettes ne sont pas suffisamment humidifiées plutôt que d'en mettre trop et devoir essorer la lingette avant utilisation.

Voilà, c'est prêt à nettoyer !

Une fois que la lingette à fait son taf -> panier de linge sale -> lave-linge -> séchage -> retour dans la boite. Et ainsi de suite.

Ça fait trois semaines que je teste et c'est parfait, on garde le côté pratique sans les inconvénients du jetable.

 

Attention au marbre

Le vinaigre et le marbre ne font pas bon ménage, le plateau en marbre - désormais dépoli - de ma table «bistro» me l'a vite appris quand j'ai commencé à laver au vinaigre. c'est une table sans grande valeur mais c'est dommage quand même. Le marbre est une pierre d'origine calcaire, le vinaigre, acide, est un champion pour dissoudre le calcaire alors c'est logique mais encore faut-il y penser.