La Filacroche

Artiste O'Fil & Serial Plieuse

6 mois avec Mobian sur mon PinePhone

Le PinePhone avec Mobian et la commande screenfetch dans le terminal

En septembre dernier je contais mes premières aventures avec le PinePhone (ici). Cela fait six mois que j’utilise ce smartphone au quotidien, il est temps de faire un point sur l’évolution logicielle de ce formidable joujou pour adorateurs téméraires de Linux.

Tout d’abord je pense qu’il est important d’avertir et de rappeler que le PinePhone, aussi merveilleux et prometteur soit-il, n’est pas encore prêt pour remplacer les smartphones « grand public ».

J’entends par là que les applications faites pour Android ou iOs ne sont pas installables sur le PinePhone (sauf bidouillage via anbox, sans garantie de résultat - je n’ai pas testé) et qu’il est impératif d’avoir :

  • un minimum de connaissances en Linux,
  • savoir télécharger une iso et la flasher sur une carte SD,
  • ne pas avoir peur de taper des commandes dans un terminal,
  • ne pas avoir peur d’apprendre de nouvelles choses ni de faire des erreurs,
  • savoir chercher les infos dont on pourra avoir besoin sur les wikis ou forums de Pine64 et de(s) système(s) d’exploitation conçus pour le PinePhone, être capable de les comprendre et de les mettre en œuvre,
  • comprendre des instructions en anglais est également indispensable car à ce jour la documentation et les tutos sont presque exclusivement dans cette langue.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec ce qui figure sur cette liste et/ou si vous attendez que ça fasse tout pareil que votre smartphone Android ou iOs, n’achetez pas un PinePhone maintenant car vous allez avoir beaucoup de mal à l’utiliser et serez probablement déçu. Attendez plutôt qu’il mûrisse suffisamment pour convenir à vos attentes.

Phosh sur le PinePhone avec Mobian
Le PinePhone avec Mobian, Phosh et mon magnifique support improvisé dans un rouleau de papier toilette pour pouvoir photographier l’écran sans reflets indésirables.

Mais revenons à mon PinePhone, c’est toujours Mobian avec Phosh qui est installé dessus. Je n’ai pas essayé d’autres distributions, Mobian convient à mon usage.

N’oublions pas qu’il y a six mois j’utilisais encore un vieux Nokia soit disant idiot ; mon usage du smartphone est super basique. Pour moi l’indispensable se résume à pouvoir téléphoner et envoyer/recevoir des sms.

Consulter mes mails (avec Geary), y répondre ou en envoyer si besoin est toutefois une évolution devenue presque indispensable.
Je ne suis pour autant pas passée à un forfait incluant de la data pour cet usage. Si y’a du wifi tant mieux, si y’en a pas ça attendra bien quelques heures. En fait ça m’évite surtout de devoir démarrer mon pc juste pour consulter mes mails avant de m’absenter toute la journée ou après une soirée… ce qui est assez rare en cette période covidisée.

Le reste n’est que bonus appréciable - et même très apprécié - notamment prendre des photos, des notes, poueter, accéder à internet si il y a du wifi, chronométrer mes temps de fabrication ou encore patienter en me distrayant avec un jeu le temps d’une attente quelconque.

Jeu de cartes Auld Lang Syne sur le PinePhone
Aisleriot avec le jeu Auld Lang Syne.

Tout ça est fonctionnel, avec quelques imperfections, limitations et parfois même des bugs, il faut bien pimenter un peu l’usage 😁️ mais je n’ai encore jamais eu besoin de remettre ma carte SIM dans le vieux Nokia.

Le téléphone est maintenant capable de se réveiller de la veille profonde (deep sleep) en cas d’appel ou de texto. On peut ainsi paramétrer la mise en veille pour augmenter la durée de la batterie sans craindre de rater un appel important. Ça allonge grandement l’autonomie, grâce à ça et d’autres améliorations l’appareil tient en moyenne un jour et demi, voire deux jours selon l’utilisation ; hourra !

Attention la fonction réveil de gnome-clocks ne sais pas faire sortir le téléphone de veille. On ne peut donc pas encore se réveiller avec le PinePhone, du moins pas sans bidouiller un peu, par exemple avec un script ou en installant l’application Wake Mobile (je n’ai pas testé).

Calls est encore pas mal perfectible. Exemple, lors d’un appel entrant, il affiche uniquement le numéro même si celui-ci est connu dans les contacts, avoir le nom serait plus pratique. Il m’est arrivé aussi que la sonnerie continue de jouer après avoir décroché ; c’est rigolo… ou pas, selon la situation.

La luminosité automatique fonctionne bien en intérieur. En extérieur ou prés d’une fenêtre ensoleillée je dois basculer sur un réglage manuel et augmenter la luminosité pour y voir quelque chose car cela fait énormément de reflets. Je ne sais pas si ce problème vient de la protection d’écran qui est de base sur le PinePhone ou du fond noir de l’accueil présent même avec un thème clair.
À propos de cette protection de base, elle se raye assez facilement malgré le soin que je prends de « mon précieux ». J’hésite entre la remplacer par la protection dédiée en verre trempé ou rien du tout car le smartphone de Monsieur a un écran sans protection et sans aucune rayure alors qu’il n’y fait pas particulièrement attention.

Megapixels a bien progressé par rapport à mon premier article. Certes, ce n’est pas encore parfait mais on peut désormais régler l’iso et la vitesse d’obturation.

Une boule de pain au levain tout juste sortie du four
Un pain au levain chaudement sorti du four et photographié avec Megapixels v 0.14 - photo légèrement retouchée avec Gimp.

Côté nouvelles applications, Portfolio est un gestionnaire de fichiers minimaliste bien adapté et pratique à utiliser sur un téléphone. Chez moi il n’a pas mis longtemps à remplacer Nemo.

Il y a aussi Drawing que j’aime bien. Il permet de dessiner et/ou de modifier une image. En passant Drawing fonctionne aussi très bien sur pc et est développé par la même personne que gedit-plugin-markdown_preview, un plugin pour Gedit que j’utilise sur mon pc depuis un bout de temps, merci à lui.

Pour copier facilement des fichiers entre le tél et le pc, j’utilise maintenant SSH à la place du système de partage du dossier Public. C’est beaucoup plus confortable tant pour transférer des fichiers que pour taper des commandes depuis le terminal de mon pc avec le Nautilus et Tilix.

Quelques trucs

Après mon premier article, j’ai reçu des mails pour me remercier et/ou me poser des questions. C’était plutôt inattendu mais aussi plaisant 🤗️.
J’ai essayé de répondre à tout le monde, parfois avec un peu de retard ou de manière rapide façon bourrine avec un simple lien vers la solution à une question.

Il y a eu toutefois quelques rares personnes qui m’ont confondue avec le service après-vente des PinePhones. Sachez-le, les listes de questions longues comme un bras tuent les réponses et ne reçoivent même pas un RTFM.

Je rappelle donc ci-dessous quelques foutus liens indispensables où on peut trouver tout un tas de réponses à ses questions tout(e) seul(e) comme un(e) grand(e) à condition de bien vouloir chercher :

Mettre le clavier en français

Ça c’est la question que l’on m’a le plus demandé, perso j’avais trouvé comment faire sur le forum de Pine64 (RTFF 😇️).

Dans les Paramètres → Pays et langues → Sources de saisie, il faut choisir français. Français tout court, pas français variante, français bépo ou français bidule.

Vous voilà prêts à écrire vos sms et courriels avec des accents là où il sont nécessaires.

Pourquoi français tout court ?
Parce que les configurations des dispositions de clavier pour français variante, français bépo ou français bidule sont inexistantes, tout simplement.
https://source.puri.sm/Librem5/squeekboard/-/issues/261.

Après si vous savez faire, avez un peu de temps et l’envie, vous avez le droit de les créer et de les partager, voir ce guide de Purism si cela vous tente.

Notez que le clavier du terminal reste en qwerty. Le problème est sans doute similaire, je n’ai pas cherché le pourquoi du comment car ça ne me gêne pas.

Scale-to-fit

Les fenêtres d’un logiciel s’adaptent mal à la taille de l’écran. Il est possible d’améliorer ça grâce à la commande scale-to-fit nom-logiciel on.

Par exemple l’éditeur Markdown disponible dans les dépôts Debian Ghostwriter fonctionne plutôt bien sur le PinePhone après un scale-to-fit ghostwriter on.

Megapixels

Megapixels plante et ne parvient pas à enregistrer vos photos avec le système paramétré en français*. C’est tout bêtement un souci de traduction.
En effet, Megapixels cherche à enregistrer les photos dans le répertoire Pictures mais en français ce répertoire se nomme Images du coup ça foire.

Pour remédier à ça il y a deux solutions :

  • Créer un répertoire Pictures mkdir Pictures.

Ou

  • Filouter Megapixels en créant un lien symbolique Pictures qui cible Images ln -s Images Pictures.

*Ceci est obsolète car corrigé lors d’une mise à jour. J’ai quand même laissé l’astuce car c’était déjà écrit et montre les évolutions.

Megapixels enregistre les photos uniquement aux format dng et tiff (mais où qu’il est le jpg ?). C’est parce qu’il manque le paquet graphicsmagick-imagemagick-compat. sudo apt install graphicsmagick-imagemagick-compat

Il arrive parfois, lorsqu’on lance Megapixels, que l’image apparaissent distordue avec des couleurs jaunasses bizarroïdes. Pas de panique, il suffit de fermer Megapixels et de le relancer pour que l’image redevienne aussi belle qu’elle devrait l’être.

Un lien utile : le blog de Martijn Braam, développeur de Megapixel

Fonds d’écran

Pour ajouter des fonds d’écran supplémentaires qui soient accessibles depuis les préférences → fonds d’écran, placer les images dans /home/mobian/.local/share/backgrounds.

Changer les sons

Je vous explique comment j’ai procédé mais après lecture de ceci je me dis que j’ai fait ça comme une grosse cochonne. Il faudra que je refasse ça proprement. Je vous recommande de suivre les explications de Sebastian Spaeth plutôt que les miennes 😅️.

Nota : c’est en lisant le forum de Pine64 que j’ai trouvé la piste pour changer les sonneries, ici. En effet, il y a un exemple dans /home/mobian/.local/share/sounds/__custom avec des fichiers qui sont des liens symboliques vers /usr/share/sounds/freedesktop.

Le fichier pour la sonnerie d’appel est phone-incoming-call.oga, celui pour l’alerte texto est message-new-instant.oga.

Dans /home/mobian/.local/share/sounds/__custom, j’ai créé un lien symbolique pour chaque son (en prenant soin d’en faire une copie des originaux auparavant au cas où ça se passe mal).
ln -s /usr/share/sounds/freedesktop/stereo/message-new-instant.oga message-new-instant.oga
ln -s /usr/share/sounds/freedesktop/stereo/phone-incoming-call.oga phone-incoming-call.oga

Ensuite j’ai pris mon fichier ma-super-sonnerie-texto.oga et l’ai renommé en message.oga. Et copié ce fichier à la place du lien symbolique - attention il faut le faire avec les droits admin.
sudo cp chemin-message.oga /home/mobian/.local/share/sounds/__custom/message-new-instant.oga

C’est sale hein… mais ça montre qu’il y a souvent plusieurs manières d’arriver au résultat voulu.

Sauvegarder ses contacts

Le fichier contenant les données de gnome-contacts se trouve dans /home/mobian/.local/share/evolution/addressbook/system. C’est le fichier contacts.db.
Pour le sauvegarder, on copie ce fichier sur un disque de notre pc ou un autre support au choix. Si vous avez attribué des photos à vos contacts, il faut également copier le répertoire photos se trouvant au même endroit.

Pour restaurer les contacts, après une ré-installation du système par exemple, il suffit de recopier le fichier à son emplacement puis, si gnome-contacts reste vide, redémarrer le PinePhone.

Et le reste…

En gros, les sauvegardes et restaurations avec Mobian c’est comme avec Debian ou d’autres distributions, tout est fichier. Il suffit de faire une copie de ce qui est à sauvegarder avec la méthode de son choix sur un autre support.

Utiliser gsettings

La commande gsettings permet de paramétrer tout un tas de chose liées à Gnome. Phosh est basé sur Gnome et certaines applications sont issues de Gnome, Gedit ou Gnome-calculator par exemple.

On peut découvrir les paramètres modifiable de Gedit qui ne figurent pas dans les menus de l’interface graphique grâce à la commande gsettings list-recursively | grep -i gedit
Je ne vous copie pas le retour, la liste est longue.
Ça marche aussi en remplaçant gedit par gnome-calculator ou epiphany, etc…

Un exemple concret, je voulais augmenter un peu la taille des polices parce qu’avec mon début de presbytie je commence à avoir du mal à lire le texte sur le tél sans les lunettes.

Grâce à gsettings list-recursively | grep -i gnome.desktop.interface je trouve ceci qui concerne les polices :
org.gnome.desktop.interface monospace-font-name 'Monospace 11' org.gnome.desktop.interface document-font-name 'Cantarell 11' org.gnome.desktop.interface font-name 'Cantarell 11'

J’ai donc augmenté un peu la taille de cette manière :
gsettings set org.gnome.desktop.interface monospace-font-name 'Hack 12'
gsettings set org.gnome.desktop.interface document-font-name 'Cantarell 12'
gsettings set org.gnome.desktop.interface font-name 'Cantarell 12'

Au passage j’en ai profité pour remplacer la police Monospace par Hack, préalablement installée avec apt.

N’hésitez pas à consulter le man de gsettings pour en connaître toutes les possibilités.

Ajouter des listes pour bloquer plus de pubs sur Epiphany

Solution trouvée sur le wiki de Archlinux, attention il faut utiliser « content-filters » et pas « adblock-filters ».

Ici encore on utilise gsettings, par exemple pour ajouter les listes par défaut de uBlock Origin on utilisera cette commande :

gsettings set org.gnome.Epiphany content-filters "['https://easylist.to/easylist/easylist.txt', 'https://easylist.to/easylist/easyprivacy.txt', 'https://easylist.to/easylist/fanboy-annoyance.txt', 'https://pgl.yoyo.org/adservers/serverlist.php?hostformat=hosts&showintro=1&mimetype=plaintext', 'https://www.malwaredomainlist.com/hostslist/hosts.txt', 'https://mirror.cedia.org.ec/malwaredomains/justdomains']"

Avec ça on peut utiliser web pour surfer sur le web sans être assailli de toutes parts par des pubs.

Divers

  • Le PinePhone ne redémarre pas, avec la led qui reste allumée en vert. Ça m’arrive de temps en temps sans parvenir à identifier la cause. Il faut garder le bouton d’allumage enfoncé jusqu’à ce que la led s’éteigne puis rallumer le tél avec ce même bouton en le gardant enfoncé ± 3 secondes.

  • Redémarrer le modem sudo systemctl restart eg25-manager. Il arrive parfois que le modem ne trouve plus le réseau, plutôt que de redémarrer le téléphone, redémarrer le modem peut suffire.

  • Lister les noyaux apt list linux-image*-sunxi64, savoir lequel est utilisé uname -r. Il m’est arrivé que le noyau utilisé reste sur l’ancienne version après une mise à jour. On peut le vérifier avec cette commande et mettre u-boot à jour si besoin.

  • Mettre u-boot à jour sudo u-boot-install-pinephone

  • Apt update retourne un message d’erreur de ce type :

Le fichier « Release » pour http://deb.debian.org/debian/dists/bullseye/InRelease n'est pas encore valable (invalide pendant encore 17h 49min 19s). Les mises à jour depuis ce dépôt ne s'effectueront pas.

C’est un problème de date qui ne serait pas à jour, pourtant la date et l’heure affichée étaient correctes.
La soluce : aller dans les paramètres et activer date et heure automatiques (chez moi c’était désactivé). Et apt update se déroule ensuite sans accroc.


Une petite conclusion après six mois d’utilisation ?

Je suis heureuse d’avoir acheté le PinePhone et de participer un petit peu, à mon niveau, à cette grande aventure. Il répond à mes attentes de base, m’apporte plus de confort que mon ancien appareil et fonctionne à peu près bien la plupart du temps.
Il est toutefois loin d’être utilisable par tout le monde. J’espère que les systèmes d’exploitation compatibles à base de GNU Linux vont continuer à se développer aussi bien afin de pouvoir convenir à un public de plus en plus large et, soyons fous, au « grand public » tout court d’ici quelques années.

Il y a encore plein de choses que je n’ai pas essayé ou à peine regardé, soit par manque d’intérêt/utilité ou simplement par manque d’occasion.

J’ai commencé à me pencher un peu sur la fonction de géolocalisation par satellite (GPS), cela fera le sujet d’un article dédié (quand ce sera prêt) parce qu’il y a matière et que je ne voulais pas repousser trop longtemps la publication de cet article.

La suite au prochain article donc… 😉️